Le guide de votre bien-être à domicile

Allergie au lactose

Actualités

Allergie au lait et intolérance au lactose, deux cas différents

Depuis quelques années, les cas d’allergies alimentaires n’ont cessé d’augmenter et elles s’accompagnent de symptômes intenses. Dans le domaine des allergies aux produits laitiers, il faut faire la différence entre une allergie aux protéines de lait et une intolérance au lactose.

Intolérance et allergie

L’allergie aux protéines de lait se rencontre surtout au niveau des enfants tandis que l’intolérance au lactose touche essentiellement les adultes (près 30% de la population européenne). En effet, plus nous vieillissons, plus le taux de lactase dans l’intestin grêle baisse. D’après les idées reçues, les indigestions de lait et laitage sont liées à une allergie au lait mais il vaut mieux avoir l’avis d’un médecin qui saura faire la différence entre une allergie au lait et une intolérance pour choisir les traitements adéquats.

Allergie

Au contact d’un allergène alimentaire, le corps produit une réaction immunitaire. Ici, il s’agit de la protéine de lait et la seule façon de guérir est une éviction totale du lait et des produits dérivés.

Intolérance

Par contre, l’intolérance encourage une consommation régulière de produits laitiers pour bénéficier de ses apports nutritionnels. Outre les troubles digestifs tels les ballonnements et les diarrhées ponctuelles, l’intolérance n’a pas d’effet direct sur la santé. En cas d’indigestion, les médecins parlent souvent d’une carence en lactase dans l’intestin grêle. Il s’agit de l’enzyme qui divise le lactose en galactose et en glucose, des sucres simples qui seront ensuite absorbées par la muqueuse digestive et emmenées par le sang. Sans évoquer les cas rares de prédisposition génétiques, l’intolérance au lactose arrive avec l’âge et la baisse de production de lactase dans l’intestin grêle provoque des troubles de la digestion : ballonnements, nausées, gaz et diarrhées qui surviennent entre 30 minutes et 2 heures après l’ingestion.